lundi 23 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésActus NuesPour réouvrir les espaces naturels

Pour réouvrir les espaces naturels

spot_img

Lancée par l’accompagnateur en montagne Billy Fernandez, une pétition « au profit d’un accès responsable à la nature en période de confinement » vient d’obtenir un soutien naturiste. Alors que le ministère de l’intérieur ne se sent pas près à ré-autoriser le littoral.

Billy Fernandez, accompagnateur en montagne, et le Dr Solène Petitdemange, médecin généraliste, ont obtenu le soutien de 16 personnalités du monde médical, de la montagne, de la mer, du monde politique et intellectuel en signant avec eux une tribune dans le quotidien en ligne Reporterre. Cette tribune, appuyée par une pétition lancée sur Change, s’adresse au président de la République pour obtenir une modification du décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 qui instaure le confinement jusqu’au 11 mai au moins, « afin d’autoriser l’accès aux espaces naturels, à condition de respecter strictement les règles de distanciation sociale, et exclusivement pour les activités qui ne présentent objectivement pas plus de risque que des activités domestiques ou de jardinage. Nous laissons le soin aux autorités de définir ce cadre, y compris en prévenant  d’éventuelles surfréquentations dommageables pour la faune, la flore et les milieux« .

Objectif 150 000 signatures

Elle a déjà obtenu prés de 80 000 signatures, son objectif étant d’atteindre 150 000, et vient d’être relayée par Jean-François Feunten, membre des instances dirigeantes de la fédération française de Naturisme, et de l’APNEL. Sur quels arguments ? En voici le texte :

Nous prenons très au sérieux l’épidémie de Covid-19, qui a déjà fait plus de 130 000 morts dans le monde, plus de 17 000 en France, et en fera certainement beaucoup plus. Nous sommes par ailleurs conscients de la situation de tension qui demeure dans certains hôpitaux.

Mais, alors qu’en Allemagne, la pratique responsable des sports et activités de plein air est autorisée pendant le confinement, et a même été encouragée dès sa première allocution par la chancelière Angela Merkel, en France ces activités sont interdites, et les moyens mobilisés pour faire respecter cette réglementation dans les espaces naturels sont considérables (hélicoptères, drones, quad, motocross etc).

Pourtant, ces interdictions ne reposent sur aucun critère de sécurité sanitaire. En effet, se promener dans la nature ne porte pas atteinte aux règles de distanciation sociale et ne conduit pas à une augmentation des accidents.

En revanche, elles portent préjudice à notre santé physique et mentale. De nombreuses études médicales démontrent l’effet bénéfique du contact avec la nature sur le stress, l’anxiété, ou encore la dépression. Il est aussi démontré que cet effet bénéfique se répercute sur le système immunitaire et sur les comportements d’addictions (alcool, tabac, anxiolytiques, psychotropes) et probablement même sur les violences familiales.

Par ailleurs, en favorisant la motivation à « bouger » dans un environnement naturel agréable (beauté, silence, odeurs), ces activités permettent de lutter contre la morbidité liée à la sédentarité (prévention des maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, insuffisance veineuse, douleurs articulaires, mal de dos, etc.) inhérente au confinement.

Et les plages ?

Cette pétition peut-elle aussi concerner l’accès aux plages du littoral ? A ce sujet, aucune position officielle du gouvernement n’est encore connue. Mais le secrétaire d’état à la sécurité publique a récemment déclaré qu’il n’y était pas favorable, par crainte de possibles regroupement. au point qu’il serait évoqué de pouvoir se baigner, mais pas de s’allonger sur sa serviette. Pas simple.

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic