lundi 23 mai 2022
0,00 EUR

Votre panier est vide.

AccueilActualitésActus NuesInstagram accusé de grossophobie

Instagram accusé de grossophobie

spot_img

Officiellement interdite sur Instagram, la nudité le serait-elle plus encore selon le physique des personnes montrées ? Aux USA, des influenceurs dénoncent une différence de traitement entre les photos de personnes minces et nues et celles de personnes grosses.

C’est le site Buzzfeed qui a révélé l’affaire, suivi par BFM et RTL qui l’ont relayée en France. Et même s’ « il s’agirait d’un biais dans l’algorithme de modération« , cela ne peut qu’interroger.. 

« La nudité sur Instagram fait débat depuis bien longtemps, notamment sur la question des tétons féminins, toujours censurés quand ceux des hommes restent autorisés. Depuis plusieurs mois, un autre constat suscite l’émotion. Les photos de personnes nues et grosses sont plus souvent supprimées que celles de corpulence mince », relève Pauline Dumonteil pour BFM, rappelant que sur Instagram, la nudité est interdite. 

Nous sommes conscients qu’il arrive parfois que des personnes veuillent partager des images de nudité à caractère artistique ou créatif, mais pour un bon nombre de raisons, nous n’autorisons pas la nudité sur Instagram”, indiquent les règles de la communauté.  “Cela inclut les photos, les vidéos et les autres contenus numériques présentant des rapports sexuels, des organes génitaux ou des plans rapprochés de fesses entièrement exposées. Cela inclut également certaines photos de mamelons féminins.

Censurée par grossophobie ?

Mais, souligne-t-elle, « Instagram se base théoriquement sur la dimension sexuelle d’une photo de personne nue pour déterminer si celle-ci a sa place ou non sur la plateforme. Mais selon des témoignages réunis par BuzzFeed, les règles de modération ne seraient pas les mêmes pour tout le monde« . 

Ainsi, Katana Fatale, une influenceuse, a raconté à ce média américain « que la plateforme avait supprimé une photo d’elle nue et de profil, avec les mamelons cachés par sa main« . En soulignant que c’est une photo à la composition classique, régulièrement vue sur Instagram, et notamment sur le compte de Kim Kardashian…qui est toujours en ligne.. 

BFM souligne que « Sur Instagram, comme sur la plupart des plateformes, la modération est opérée en partie par des humains et par une intelligence artificielle » mais que « des biais sont régulièrement constatés« . Selon la couleur de la peau, par exemple (révélé en 2018) et apparemment pour les utilisateurs de forte corpulence. « L’intelligence artificielle chargée de modérer les contenus n’aurait pas étudié suffisamment de photos de personnes de cette nature pour déceler le contexte, comme elle le fait sur les autres photos. Avec à l’arrivée davantage de résultats faussés qu’avec des individus de corpulence moyenne« .

Sur le même sujet, Paul Turban, pour RTL, souligne toutefois que les règles d’Instagram « n’empêche pas la publication de clichés dénudés, quand les mamelons et le sexe ne sont pas visibles« .

Katana fatale

🤞 Ne manquez pas nos derniers articles !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

spot_img
spot_img
spot_img
Dans le même style

Nos partenaires

Nous vous invitons à visiter les sites de nos partenaires ci-dessous, en 1 clic